LA MICRO-ECOLE INSPIRE

Depuis 2019, l’Éducation Nationale, la fédération des PEP84 (pupilles de l’enseignement public de Vaucluse) et la Collection Lambert, musée d’art contemporain, se sont associés pour créer un nouveau dispositif public destiné aux enfants de CM1 – CM2 en décrochage scolaire : la micro-école INSPIRE. Cette micro-école, installée dans les murs de La Collection Lambert en Avignon, est ouverte à tou·te·s et vise à restaurer le lien entre l’enfant et l’école afin de redonner confiance à l’élève en ses capacités d’apprentissage.

Projet pilote, il est voué à être transmis à de nouvelles institutions culturelles nationales et européennes.

Trois autres institutions culturelles avignonnaises, le Théâtre des Halles , l’ Orchestre National Avignon-Provence et Les Hivernales - CDCN d'Avignon sont partenaires du projet. Après les interventions de Moukam Fonkam ou la Compagnie Le Scribe nous avons fait appel cette année à Balkis Moutashar

afin de mettre en place des rencontres, ateliers et interventions avec les élèves de la micro-école INSPIRE.

 


Balkis Moutashar
Chorégraphe et danseuse polymorphe, Balkis Moutashar aime les écarts de genre : formée à la philosophie et à la danse contemporaine, elle a travaillé dans les milieux du music-hall, du théâtre, de la performance, de l’art contemporain… et se passionne pour le mouvement dansé, scruté précisément par l’analyse du mouvement ou pétri d’imaginaire, à rebours de tout académisme mais préoccupé par sa propre forme.  La question de l’écriture du mouvement est centrale dans son travail : quel(s) mouvement(s) porte-t-on sur la scène aujourd’hui, quelles sont ses origines, ses occurrences, et comment l’appréhender ? Que dit-il du corps contemporain ? Pour mettre en œuvre ces questions, elle développe un travail du corps précis et exigeant qui s’appuie sur la décomposition du mouvement, la dissociation du corps et les accumulations de différents états, forgeant au fil du temps différents outils de composition (tels les « demi-corps ») pour construire une écriture singulière de la diversité.
Chaque création veut ainsi explorer de nouveaux territoires chorégraphiques et esthétiques, et travailler des questions de porosité entre les catégories, de pluralité des formes et des possibles, revendiquant une diversité qui se fait le miroir de la complexité salutaire des êtres et de leurs identités dans le monde contemporain.